La chaudière bois

Les avantages de choisir la chaudière bois

  • L’utilisation d’Energie renouvelable
  • L’Energie bois reste un des combustibles les moins onéreux
  • Les rejets en gaz à effet de serre sont de 5 à 10 fois inférieurs au gaz ou au mazout
  • Elle reste un des moyens de chauffage autorisé pour le chauffage de votre piscine sur le canton de Genève.

Comment choisir sa chaudière au bois ? Nous distinguons 3 types de chaudières au bois :

  • La chaudière à bûches
  • La chaudière à granulés (Pellets)
  • La chaudière à bois déchiqueté (Plaquettes)

La chaudière à bûches

 

La chaudière à bûches est idéale si vous souhaitez profiter d’une exploitation forestière locale. Cependant, le chargement de bois est manuel. Ceci est contraignant, car sans chargement de bois, la chaudière s’arrête. Néanmoins, nous pallions ce chargement en ajoutant de grandes cuves tampons qui vous permettent de continuer à bénéficier de chauffage sans que la chaudière sans fonctionnement de la chaudière, à condition que la chauffe initiale ait permise de réchauffer la totalité des cuves tampons.

Le bois doit être stocké dans un endroit sec, et présenter le moins d’humidité résiduelle possible. La qualité de la chauffe dépend là aussi de la qualité du bois et de son taux d’humidité

Dans le cas d’une chaudière bois bûche, il est conseillé de vider assez régulièrement le bac de cendres. De plus, il est recommandé de ramoner la chaudière 2 fois par an pour bénéficier d’un rendement optimal de la chaudière.

Quels sont les désavantage d’un bois humide ?

  • Il dégage 2 fois moins d’énergie qu’un bois sec.
  • La combustion n’est pas optimale et dégage des substances polluantes.
  • La performance de votre chaudière est dégradée et engendre un risque de détérioration accéléré.

Chaudière à granulés (Pellets)

Les granulés de bois, ou pellets, sont des combustibles issus de sous-produits de la transformation du bois. Ces granulés sont produits par affinage, séchage et compactage de sciure de bois, de copeaux, et parfois même de déchets agricoles. Ils prennent l’apparence de petits cylindres de bois.

L’avantage de la chaudière à granulés est d’être autonome, vous n’avez plus besoin de charger manuellement la chaudière.

Attention toutefois : les pellets nécessitent un endroit où entreposer le silo de stockage. L’alimentation de la chaudière peut s’effectuer via une vis sans fin si le silo est proche de la chaudière ou par aspiration si le silo n’est pas à proximité immédiate de la chaudière bois. En outre, leur constitution homogène et leur faible taux d’humidité améliorent la combustion et réduisent les quantités de cendres, de suies et autres déchets. Enfin, les pellets sont plus faciles à transporter et à stocker que les traditionnelles bûches de bois.

Le rendement de la chaudière à pellets est bien supérieur à celui de la chaudière à bûche.

Dans le cas d’une chaudière bois à pellets, il est conseillé de vider régulièrement le bac de cendres. De plus, il est conseillé de ramoner la chaudière 1 fois par an pour bénéficier d’un rendement optimal de la chaudière.

Chaudière à bois déchiqueté (Plaquettes)

La chaudière à plaquettes est un mixte entre la chaudière à bûches et la chaudière à pellets. Celle-ci utilise comme combustible du bois déchiqueté qui est stocké dans un silo comme pour les pellets. Il est ensuite acheminé automatiquement à la chaudière via une vis sans fin afin d’être brûlé.

Cette chaudière possède un rendement supérieur aux bûches mais inférieur aux pellets. De plus, la quantité de cendres produites est légèrement supérieure aux pellets.

Nous attirons votre attention sur la nature du bois déchiqueté et le taux d’humidité qui doit être au plus bas.

Cette alternative est souvent utilisée par des personnes qui gèrent des exploitations forestières et qui souhaitent la valoriser sans forcément avoir les contraintes du chargement manuel.

Dans le cas d’une chaudière bois à plaquettes, il est recommandé de vider régulièrement le bac de cendres. De plus, il est conseillé de ramoner la chaudière 1 fois par an afin de bénéficier d’un rendement optimal.