Chauffage

Chauffage : jusqu’à 30% d’économie !

Vous désirez installer un moyen de chauffage, changer votre mode de chauffe avant que celui-ci ne vous fasse défaut, ou simplement bénéficier d’un modèle moins gourmand en combustible ? Quelques aspects sont à prendre en compte avant de se lancer :

Modèle, combustible, type d’émetteur de chauffage, dispositif de régulation et aides financières possibles…

Ces termes n’ont pas de sens pour vous ? Pas de panique, nous vous avons préparé un petit guide dans la suite de cette page qui devrait vous aider à mieux comprendre.

L’enjeux est important car il est possible de réaliser jusqu’à 30% d’économie. Il est donc recommandé de prendre en considération tous les éléments suivants avant la réalisation de votre projet.

Nos techniciens sont disponibles

pour un devis gratuit

avec le sourire

Quel combustible ?

4 types de combustibles : Gaz – Mazout – Bois – Electricité

En cas de remplacement de chaudière, le choix du combustible est généralement dicté par le type de combustible présent dans l’installation. Cependant, seule une étude au cas par cas réalisée par nos techniciens permettra de déterminer le meilleur mode de chauffage en fonction de vos attentes financières et environnementales.

Dans le cas d’une nouvelle installation, nous étudierons ensemble toutes des solutions possibles et nous déterminerons celle qui correspondra le plus à vos attentes.

Quel modèle choisir ?

Si vous optez pour le gaz ou le mazout, nous remplacerons ou installerons exclusivement de la chaudière à condensation. En effet, ce choix de remplacement vous apportera jusqu’à 30%  d’économie par rapport à la consommation de votre chaudière actuelle.

Si vous optez pour du bois, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Il existe 3 types de combustibles bois :

  • Bûches
  • Pellets
  • Bois déchiqueté

La première solution est la plus économique mais aussi la plus contraignante car le chargement est manuel. Dans les deux autres cas, le chargement est automatique et le rendement est supérieur.

La dernière solution de chauffage est l’utilisation d’électricité, avec l’utilisation d’une pompe à chaleur. Il existe 2 types de pompe à chaleur :

  • L’aérothermie (PAC Air-Eau). Cette technologie permet de capter les calories dans l’air extérieur pour pour les restituer dans votre logement.
  • La géothermie (PAC Eau-Eau). Ce mode de fonctionnement utilisent cette fois-ci les calories contenues dans le sol pour chauffer votre logemen.

Nous développerons ces technologies plus en détail sur les pages dédiées à aérothermie et la géothermie.

Quel(s) type(s) d’émetteurs choisir ?

Si vous êtes amené à remplacer votre moyen de chauffage, nous vous conseillons de prendre quelques minutes pour étudier attentivement les émetteurs de chaleur présents dans les maisons ou les immeubles. Qu’est-ce qu’un émetteur de chaleur ? Il s’agit plus communément d’un radiateur, chauffage de sol, plafond actifs, etc… la liste est longue.

Il faudra vérifier, dans un premier temps, leur adéquation avec le régime d’eau produit par l’installation de chauffage. Le régime d’eau est la température d’eau que fournit le moyen de chauffage en fonction d’une température extérieure. Plus la température extérieure est basse, plus la température de production doit être élevée. Néanmoins, plus cette température est élevée, plus vous consommerez de combustible. Pour palier à cela il faudra dimensionner les émetteurs bénéficiant d’une bonne surface d’échange afin d’atteindre la température choisie dans la pièce à vivre.

Ce point de détails est très important dans le cas d’une pompe à chaleur car celle-ci est limitée, de par sa conception, aux températures de départ élevé.

Quel dispositif de régulation choisir ?

Qu’est-ce que la régulation ? C’est ce qui va vous permettre de piloter la température de votre maison ou appartement.

Premier choix à déterminer : souhaitez-vous avoir un thermostat déporté pour piloter l’installation depuis votre pièce à vivre ? Celui-ci vous permettra de visualiser les différentes informations présentes sur la régulation du modèle de chauffage et, le cas échéant, de couper automatiquement le fonctionnement une fois la consigne de température atteinte. Le thermostat n’est pas obligatoire : en effet nous pouvons également paramétrer l’ensemble des paramètres de température jour et nuit depuis le tableau de commande.

Depuis quelques années, les thermostats connectés depuis votre smartphone ont fait leur apparition. Ils vous permettent de déclencher à distance votre installation ou tout simplement de vérifier son fonctionnement. N’hésitez pas à nous en faire part de votre souhait, nous en étudierons ensemble la faisabilité.

Quelles aides financières ?

Pour le remplacement d’une chaudière traditionnelle par un chauffage de source renouvelable (pompe à chaleur air/eau ou sol/eau, panneaux solaires thermiques), les SIG participent à l’investissement jusqu’à 10 % en moyenne, soit une prime proportionnelle à l’économie de CO2 réalisée.